Archive | Local Flux RSS de cette section

À propos de npamanosque

Nuit debout à Manosque.

8 avril 2016

0 Commentaire

https://www.facebook.com/events/1689935564596529/

Place Aubert Millot à partir de 20h..

 

Samedi 16 janvier 2016 à partir de 10h à Forcalquier, place du Bourguet

13 janvier 2016

0 Commentaire

Agora libre : ZAD de Notre-Dame-des-Landes, attentats, état d’urgence

Invitation à la rencontre, au brassage, au partage d’idées, d’inquiétudes, d’analyses mais aussi de plaisir !

Il y a « de sérieuses raisons de penser » que nous entrons dans une époque très peu favorable à la contestation. Attentats, état d’urgence, guerre, répression, délation, actes et paroles racistes et islamophobes, tout cela donne un mélange explosif au goût très inquiétant.

Ce sont évidemment les populations musulmanes ou arabes et les jeunes des « quartiers » qui les premiers subissent une humiliante suspicion et les actes répressifs. L’état d’urgence s’annonce durable, en France comme ailleurs. L’argument de terrorisme permet déjà tous les dérapages et risque, bientôt, de servir massivement à museler toute opposition.

Un blog du journal Le Monde, difficilement soupçonnable de « radicalisme » ou de « gauchisme », recense les cas où des personnes qui n’ont rien demandé se retrouvent face à la brutalité et l’arbitraire.

Dans le monde, des centaines de milliers de personnes sont jetées sur les routes par la guerre, qu’elle soit militaire, civile, économique ou climatique. Sur le ton de mépris habituel on nous parle de « crise des migrants ». C’est avec ces migrant·e·s de la crise que nous voulons, et devons, imaginer le monde de demain.

Que se passera-t-il si l’État décide d’expulser la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, haut-lieu et symbole de la résistance au modèle économique et politique capitaliste ? Doit-on craindre de nouvelles victimes, des blessé·e·s, des mort·e·s ? Doit-on s’attendre à la systématisation des mesures d’urgence à toutes les oppositions ?

À la ZAD, la lenteur et la profondeur des relations humaines s’opposent au mode de vie managérial globalisé : prendre le temps d’écouter et de construire ensemble ce dont on a besoin au lieu de multiplier les moyens de communication et de monologue et de bétonner le paysage pour faire de la

« croissance».

Nous vous invitons à affirmer notre solidarité à la ZAD, aux migrant·e·s et à toutes les victimes de ce monde et à ceux qui s’y opposent.

Voilà une vraie urgence !

Nulle télé ne nous sauvera. Ne restons pas assigné·e·s chez nous en attendant que la tempête passe.

 

 

10h-12h : Atelier de pizza et de soupe, amène tes légumes et ta garniture. Prix libre

 

15h Assemblée et débat public : Attentats, état d’urgence, migrants, ZAD : comment vivons-nous tout cela, comment nous l’analysons et qu’en faisons nous ?

 

Tout l’après-midi : Panneaux d’informations, info-kiosque, rencontres, musique, clown…

 

À partir de 18h : cinéma en plein air.

 

Ensuite : grillades d’agneau, soupe… et fête de clôture provisoire.

 

 

Pour venir et participer : pas besoin de papiers d’identité, de papier-monnaie ni d’appartenance à quoi que ce soit !

La place publique est à nous toustes !

Une initiative du Collectif Idées fixes.

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,

je n’ai rien dit,

je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,

je n’ai rien dit,

je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,

je n’ai rien dit,

je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,

il ne restait plus personne

pour protester. »

1942 par Martin Niemöller, pasteur et théologien allemand, arrêté en 1937 et envoyé au camp de Sachsenhausen. Il est ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Il est libéré en 1945.

Lien : http://04.demosphere.eu/rv/1225

Café Repaire Chato du 3 novembre 2015.

29 octobre 2015

0 Commentaire

 

Café Repairede Chateau-arnoux

 en collaboration avecle journal l’age de Faire:

 

Changer le système économique

 

pour sortir de la crise écologique

 

Mardi 3 novembre de 18 à 20h au Stendhal

 

A quelques semaines de la COP21,

 

Daniel Bouc

nous propose une discussion autour de l’ouvrage collectif

« alerte à la catastrophe »

qui vient de paraître en France.

Cet ouvrage écrit par des scientifiques et des marxistes allemands

replace la question écologique au cœur des luttes sociales.

Après une présentation des grandes lignes du livre, nous discuterons par petits groupes de cas concrets et d’alternatives à développer localement.

…… Faites passer l’info ……

Ciné-débat au Lido de Manosque, 20h, le jeudi 23 avril 2015.

1 avril 2015

0 Commentaire

fichier pdf affichette_A4_LandofHope_Manosque-2015-04-23 – DEF

Page évènementielle crée sur facebook.

Résumé :

Un film japonais de Sono Sion.
Le destin de gens ordinaires (agriculteurs, jeunes, vieux, femmes enceintes, enfants..) surpris dans leur vie quotidienne par la catastrophe nucléaire. Un film d’une grande esthétique, doux et mélancolique, une fresque impressionnante dénonciatrice constituée de tableaux intimes, qui font entrer dans des intérieurs paisibles au sein desquels le désordre invisible des radiations va s’introduire.
Un débat en présence la Coordination antinucléaire du sud-est poursuivie en justice par AREVA s’ensuivra. On compte sur vous pour faire tourner l’info et vous joindre à nous.
Plus d’infos sur l’objet de la plainte sur le site de la Coordination.
http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/
Une boite solidaire sera mise à disposition du public pour aider la coordination à régler les frais de justice.

Sanofi Sisteron en lutte.

25 février 2015

0 Commentaire

Sanofi

Article repris dans le canard enchainé du 25 février 2015 ci-dessous. Troisième semaine de grève.

Sanofi Canard 25 02 2015

Ceci dit, il est vital de ne pas perdre de vue l’objectif premier de tout anticapitaliste ; une hausse de salaire et donc une meilleure répartition des bénéfices colossaux engrangés par l’industrie pharmaceutique ne saurait être une victoire satisfaisante. Travailleurs et usagers doivent prendre le contrôle de l’industrie pharmaceutique dans le cadre d’une socialisation d’un secteur qui n’aurait jamais dû pouvoir tomber dans les mains d’intérêts privés. La santé est un bien trop précieux pour qu’elle soit un domaine « rentable ». Sa privatisation a donné lieu à des dérives scandaleuses,  comme par ailleurs dans tous les secteurs cruciaux (énergie, agroalimentaire..) et pour le bien commun, il n’est que trop temps que nos objectifs ne se limitent pas à des victoires mineures et de courte durée qui ne remettent pas en cause la propriété de ceux qui détiennent le capital et nous pillent en gonflant le prix du médicament et se sont éloignés, ce faisant, du premier objectif recherché qui devrait être la santé publique. Brigitte.

A lire : les inventeurs de maladie de Jörg Blech.

12345...21

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
ESTAVAR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Regard cubain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC